Vous êtes ici: Accueil > Communications > Communiqués
Retour à la page d'accueil



Communiqué


Publié le 25 mai 2016

 


Version imprimable  Version imprimable


Communiqué


Campagne annuelle de la Fondation pastorale

Je vois votre foi à l’œuvre!

Nicolet, le 25 mai 2016 – Pour les responsables de la Fondation pastorale, le fait de lancer la campagne de financement 2016 dans une serre horticole comportait plusieurs éléments symboliques. De passage à Saint-Monique de Nicolet, chez Pinard et frères Jardiniers, et à Victoriaville, chez les Serres Lambert, Mgr André Gazaille en a profité pour comparer le travail pastoral à celui des jardiniers qui sèment et cultivent leurs plants avec patience et espérance.

«Je suis en visite pastorale dans le diocèse depuis janvier dernier, et je découvre dans nos milieux des pousses de vie insoupçonnées! Ce que je constate par-dessus tout, c’est le soin minutieux qui est accordé à chacune de ces petites pousses», observe l’évêque de Nicolet. C’est pourquoi la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet lance aujourd’hui sa campagne sous le thème: «Je vois votre foi à l’œuvre», avec un visuel évoquant les gestes des personnes qui cultivent la terre.

Le cœur de la mission de la Fondation pastorale est d’assurer la vitalité et la pérennité de l’animation pastorale dans le diocèse de Nicolet, couvrant presque tout le territoire du Centre-du-Québec. En 2015, une somme de 351 682 $ a été distribuée à cet effet. Cette aide financière soutient la formation continue des agentes et agents de pastorale ainsi que des bénévoles dans les milieux, elle permet aux services diocésains de développer des projets en catéchèse et en liturgie pour les paroisses, elle offre du soutien aux communautés moins bien nanties pour des ressources pastorales de qualité.

Dons planifiés en hausse, campagne annuelle en baisse

Les moyens financiers de la fondation pour réaliser sa mission dépendent directement de la générosité des personnes qui veulent participer à cette mission. «L’an dernier, la campagne annuelle a connu une baisse importante, tant au chapitre du nombre des dons que dans le résultat cumulatif. Nous avons donc dû composer avec une baisse de 30 000 $, ce qui porte notre cueillette à un peu plus de 180 000 $ pour la collecte de 2015.» Ces résultats font en sorte que la campagne 2015 a enregistré le plus faible résultat des 10 dernières années; la moyenne des années précédentes se situait plutôt aux alentours des 225 000 $. Par contre, les dons planifiés que sont les legs testamentaires et les fonds de dotation représentent désormais plus de 50 % des recettes de la fondation, ce qui porte les revenus totaux pour 2015 à 428 628 $.

«Pour nous, les sommes amassées dans le fonds général grâce à la collecte annuelle demeurent capitales et on espère les voir se redresser. Il y a un certain nombre de projets courants, en pastorale diocésaine, qui dépendent de la vitalité de cette campagne», souligne M. Denis LaBranche, directeur général de la Fondation pastorale. Parmi ces projets, mentionnons les Maisonnées d’Évangile qui sont soutenues par le travail des Services diocésains de pastorale; l’accompagnement des adultes, de plus en plus nombreux, qui demandent le baptême ou la confirmation; la coordination des sessions de préparation au mariage; les nombreux parcours de catéchèse des jeunes qui sont réinventés par des agentes et des agents de pastoral sur le terrain, dans le passage missionnaire actuel.

Des pratiques en transformations

«Les défis sont grands dans le domaine de l’accompagnement spirituel des personnes de tous les âges. Je suis réellement impressionné par le dévouement de ces jardiniers de la foi, mais je suis aussi à l’écoute de leurs difficultés. C’est un peu comme si on était passé en peu de temps d’une agriculture hautement mécanisée à des pratiques plus artisanales», indique Mgr André Gazaille. «Il y a toute une adaptation à vivre!», souligne-t-il. Pour y arriver, l’évêque de Nicolet compte sur l’appui de la Fondation pastorale – et par conséquent des donateurs qui la soutiennent – afin de procurer à ses principaux collaborateurs les outils nécessaires pour vivre cette transition. «Il ne faut pas oublier qu’au bout du compte, notre objectif est de faire du bien aux personnes et aux communautés, en leur permettant de développer une foi vivante et agissante afin de rendre notre monde meilleur», rappelle Mgr Gazaille. «C’est cela, au fond, la joie de l’Évangile qu’on ne veut pas garder pour nous, mais partager avec le plus grand nombre.»

La Fondation pastorale mettra, ces jours-ci, plus de 60 000 dépliants de sollicitation à la poste, dans différents secteurs du Centre-du-Québec. Cet envoi s’additionne aux quelque 2200 personnes qui reçoivent une lettre expressément adressée, parce qu’elles ont déjà contribué à la fondation. Des capsules vidéo avec le thème «Je vois votre foi à l’œuvre» seront aussi relayées dans les médias sociaux, avec une invitation à donner. «On veut mettre en lumière les réalisations qui s’observent sur le terrain», indique M. LaBranche. On peut communiquer avec la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet au 819-293-4696, poste 231 ou faire un don en ligne au www.diocesenicolet.qc.ca.

– 30–

Information :

Denis LaBranche, directeur général – Fondation pastorale du diocèse de Nicolet
fondation@diocesenicolet.qc.ca ou 819-293-4696, poste 231

Source :

Jacinthe Lafrance, service des communications – diocèse de Nicolet
communications@diocesenicolet.qc.ca ou 819 293-6871, poste 421

Je vois votre foi à l'oeuvre

Direction des communications sociales & de la revue diocésaine En Communion
49, Mgr-Brunault, Porte A, Nicolet (Québec) J3T 1X7 | 819 293-6871 poste 421 | www.diocesenicolet.qc.ca


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.