Vous êtes ici: Accueil > Communications > Communiqués
Retour à la page d'accueil



Communiqué


Publié le 21 mars 2017

 


Version imprimable  Version imprimable


Communiqué


La 50e collecte annuelle de Développement et Paix se poursuit

Le Carême de partage met en lumière
                                   «les femmes au cœur du changement»

NICOLET, LE 21 MARS 2017 – Pour l'organisme Développement et Paix  fondé en 1967, c'est un 50e Carême de partage qui bat son plein jusqu'à Pâques. Le mouvement de solidarité internationale a mis cette campagne annuelle sous le thème « Les femmes au cœur du changement » afin de souligner l’importante contribution des femmes dans chacun des aspects du développement, et ce, partout dans le monde.

C'est pourquoi l'équipe diocésaine de Nicolet s'est associée à des organismes locaux où les femmes occupent une place prépondérante pour lancer largement son invitation à donner généreusement. «Le fait que les femmes sont au cœur du changement, c'est une réalité universelle. Partout où on soutient l'action des femmes, on soutient l'amélioration du sort des communautés. On le voit dans des organismes comme ceux qu'on visite aujourd'hui, on le voit dans nos paroisses, et c'est tout aussi évident dans les collectivités des pays du Sud qui prennent leur développement en mains», souligne Mgr André Gazaille dans son appel à la solidarité. L'évêque de Nicolet et des membres du mouvement de solidarité ont rencontré la presse mardi, 21 mars dernier, dans les locaux de l'entreprise d'économie sociale la Carotte Joyeuse, à Nicolet.

Le weekend du 1er et 2 avril prochain, soit le cinquième dimanche du carême, les paroisses du diocèse de Nicolet tiendront une collecte spéciale durant la messe dominicale. À cette occasion, des membres de Développement et Paix iront témoigner aux paroissiennes et paroissiens de l'importance de leur solidarité en faveur d'une plus grande justice dans le monde. À ce titre, la présidente du conseil diocésain Micheline St-Arneault fera sa part, puisqu'elle a eu la chance de rencontrer des groupes de femmes qui s'engagent avec l'appui de Développement et Paix, sur le terrain, lors de son voyage de solidarité au Cambodge en juin dernier.

Construction d'une paix véritable
D'autres activités de sensibilisation et d’éducation se sont déroulées dans l’ensemble du pays tout au long du carême afin que les donateurs comprennent encore mieux les impacts réels de leurs dons et de leurs actions sur les populations des pays du Sud. À Victoriaville, par exemple, le film de la réalisatrice palestinienne Leila Sansour Open Bethlehem aura été présenté à deux reprises, le 8 mars dernier et le 28 mars prochain. Développement et Paix a collaboré au financement de ce documentaire qui permet de comprendre les impacts de la construction du mur de séparation sur la ville de Bethléem, symbole de diversité religieuse et culturelle. Par ailleurs, la tournée de la militante colombienne, Luz Estella Cifuentes, s'est arrêtée à Drummondville le 16 mars dernier, afin de sensibiliser des groupes à la lutte paysanne que mènent les communautés de sa région pour la construction de la paix véritable.

Tout au long du carême, la population est ainsi invitée à découvrir le portrait de femmes inspirantes en Indonésie, au Paraguay, en République démocratique du Congo et en Syrie. «Leurs parcours témoignent des actions qu’elles ont entreprises, avec l’appui de Développement et Paix, afin d’apporter des changements positifs dans leurs collectivités», mentionne Micheline St-Arneault en invitant les gens à visiter le site de Développement et Paix (www.devp.com) qui présente ces portraits de femmes.

Un mouvement national
Grâce à l’appui de ses 8 000 membres à la grandeur du Canada, Développement et Paix compte recueillir huit millions de dollars auprès de la population canadienne, durant le Carême de partage qui a débuté officiellement le 1er mars dernier, soit le mercredi des Cendres. Cette somme servira à poursuivre le travail de solidarité et de justice sociale que l’organisme mène auprès d’une centaine de partenaires locaux, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient. Le Carême de partage permet également de financer les programmes de sensibilisation et d’éducation de Développement et Paix à travers le pays. Il s’agit de la principale source de financement de l’organisme.

Fondé par les évêques catholiques du Canada, Développement et Paix est un mouvement démocratique dont le succès repose sur la mobilisation de ses membres. «Nous nous nourrissons de l’engagement de milliers de Canadiennes et de Canadiens déterminés à appuyer les pauvres dans leur lutte pour la justice dans les pays du Sud. Nous puisons notre force chez nos 8000 membres au Canada», souligne Micheline St-Arneault qui compte des années de bénévolat au sein de cette organisation. Le travail du mouvement est supervisé par un conseil national composé de 21 membres bénévoles, un conseil dont le président actuel est Jean-Denis Lampron, de Drummonville.

– 30 –

 

Source :

Jacinthe Lafrance
Service des communications - Diocèse de Nicolet
819 293-6871, poste 421 ou communications@diocesenicolet.qc.ca

Information en ligne sur la campagne des Femmes au cœur du changement: https://www.devp.org/fr/sharelent-2017

 

Direction des communications sociales & de la revue diocésaine En Communion
49, Mgr-Brunault, Porte A, Nicolet (Québec) J3T 1X7 | 819 293-6871 poste 421 | www.diocesenicolet.qc.ca


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.