Vous êtes ici: Accueil > Communications > Communiqués
Retour à la page d'accueil



Communiqué


Publié le 29 mai 2017

 


Version imprimable  Version imprimable du communiqué de Drummondville
Version imprimable  Version imprimable du communiqué de Victoriaville
Version imprimable  Version imprimable du communiqué de Nicolet


Communiqué


La Fondation pastorale du diocèse de Nicolet tente de recueillir 200 000 $

«Parce que son amour donne du sens à nos vies»

La Fondation pastorale du diocèse de Nicolet lance sa campagne de financement annuel avec un objectif de 200 000 $. C'est sa nouvelle directrice, Patricia Lambert, qui en a fait l'annonce mercredi lors d'une conférence de presse. Pour mieux aider les diocésains à comprendre le rôle de la fondation, Mgr André Gazaille signe une lettre où il explique comment les projets pastoraux du diocèse et des paroisses aident les gens à découvrir différentes expressions d'un amour «qui donne du sens à nos vies».

NICOLET, le 24 mai 2017 – «Quand on est rejoint profondément par l’amour de Dieu, cela rejaillit dans une multitude de petits gestes qui transforment le monde», dit Mgr André Gazaille, évêque de Nicolet. Voilà pourquoi tant de personnes sont à l'œuvre dans les communautés du Centre-du-Québec, afin de soutenir le cheminement de foi de personnes de tous âges. Les moyens déployés font surtout appel au travail du personnel pastoral mandaté par l'évêque: il s'agit de former et d'accompagner des catéchètes, de soutenir l'engagement de groupes qui luttent contre la pauvreté, d'amener toujours plus de sens à nos célébrations pour nourrir la ferveur des croyants, de permettre à nos communautés de vivre des expériences de fraternité et d'entraide.

«Tout cela, nous réussissons à le faire grâce à l'appui de la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet. La fondation nous permet en effet de soutenir, sur le terrain, des équipes pastorales formées, compétentes et entièrement dévouées à la mission. Par votre don à la fondation pastorale, vous épaulez ces femmes et ces hommes», précise l'évêque de Nicolet.

Une directrice motivée
La directrice de la fondation, Patricia Lambert, a entrepris sa première campagne motivée par la différence profonde que fait cette œuvre dans la vie des gens. «C'est impressionnant de voir tout ce qui se fait dans le Centre-du-Québec pour éveiller la spiritualité et soutenir la vie chrétienne chez les jeunes, les familles, les personnes âgées. L'équipe des services diocésains et les équipes pastorales qui travaillent dans les paroisses sont vraiment créatives et généreuses. Les personnes qu'elles accompagnent découvrent comment l'amour de Dieu qu'on partage dans le monde suscite de la joie, et c'est ça qui donne plus de sens à leur vie», souligne-t-elle.

Madame Lambert a succédé à Denis LaBranche, qui a pris sa retraite à la direction de la fondation en novembre 2016, alors qu'il entreprenait un nouveau service comme diacre permanent; elle a d'ailleurs tenu à le remercier pour ses années consacrées à la vitalité de la pastorale diocésaine. Elle se dit aussi heureuse de compter sur l'assistance fidèle de Marie Caron, adjointe à la direction de la fondation depuis plus de 20 ans.

Concernant les résultats de la dernière campagne de financement, Patricia Lambert a mis en évidence une diminution du nombre de donateurs et, en conséquence, une collecte de fonds moins élevée. «En raison de l'âge avancé de plusieurs personnes qui nous soutiennent, on en voit malheureusement un certain nombre nous quitter chaque année. Cela ne peut pas être autrement, concède-t-elle. Le principal défi que nous avons est de convaincre d'autres personnes de faire un premier don, et de continuer d'appuyer la pastorale à long terme», explique-t-elle.

Bien que la campagne de financement 2016 a subi une baisse de 8 721 $ comparativement à l’année précédente, le résultat cumulatif de la campagne 2016 a atteint le montant 172 529,87 $. Néanmoins, c'est plus du double de cette somme, soit 363 107 $, qui a été versé aux divers projets pastoraux. «Cela représente une contribution de 24 625 $ de plus qu’en 2015», précise la directrice. La barre de l'objectif a été relevée à 200 000 $ pour la collecte 2017, de manière à assurer la pérennité des fonds disponibles pour les projets pastoraux.

Partager l'amour dans le monde
«Dans le contexte mondial actuel, l’humanité a besoin de tout l’amour possible. Pour notre Église diocésaine, révéler l'amour de Dieu pour chacun et chacune d'entre nous afin que la joie qui en découle rayonne dans le monde, c'est le cœur de notre mission. Parce que son amour donne du sens à nos vies», a rappelé l'évêque de Nicolet. Il invite donc les personnes qui recevront une lettre de sollicitation à se montrer généreuses envers la fondation, un atout essentiel pour la mission d'évangélisation. «Parce que son amour donne du sens à nos vies, dit-il, partagez-le en donnant généreusement à la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet.»

«Parce que son amour donne du sens à nos vies»

Fondation pastorale

De gauche à droite : Marie Caron, Patricia Lambert,
Mgr André Gazaille et Nathalie Côté
.

 

Nathalie Côté, coanimatrice des journées familiales mensuelles qui se déroulent à l'église Saint-Nicéphore, témoignait lors de la conférence de presse. «Les journées familiales sont pour moi des temps forts de rencontre avec Dieu dans une église jeune et vivante», dit cette mère de quatre grands garçons qui prennent part à ces ressourcements avec leurs parents. Nathalie Côté et son mari, le diacre permanent Robert Bombardier, ont pris l'initiative d'inviter d'autres familles, de leur proposer une messe familiale avec l'assistance de l'équipe pastorale locale et de leur faire vivre des activités de réflexion et de prière adaptées à tous les membres de la famille. Ils peuvent aussi compter sur l'appui du service diocésain de la pastorale familiale, animée par Carmen B. Lebel. La Fondation pastorale du diocèse de Nicolet soutient les services diocésains et la pastorale paroissiale à Saint-Nicéphore.

Fondation pastorale

De gauche à droite : Miriam Fillion, Patricia Lambert et
Mgr André Gazaille.

Lors de la conférence de presse à Victoriaville, Miriam Fillion, une jeune de la région qui fait partie du mouvement Ziléos, a témoigné de son expérience. Ziléos est établi à Victoriaville depuis quelques années. Ce mouvement dirigé par Béatrice et Patrick François s'adresse aux jeunes de 15 à 25 ans en leur proposant «des ailes pour [leur] vie». L'organisation catholique, reconnue par l'évêque de Nicolet, a reçu du soutien financier de la fondation pastorale en 2016, pour le maintien de son offre d'activités variées (camps, clubs, etc.) auprès de jeunes.

 

 

 

Fondation pastorale

De gauche à droite : Marie Caron, Patricia Lambert, Sylvie Champagne et Mgr André Gazaille.

Sylvie Champagne, agente de pastorale à la paroisse Notre-Dame-de-l'Espérance, vient de compléter une formation de trois ans en accompagnement spirituel, un programme offert par le Centre interdiocésain de formation (CIFO) à des personnes de divers horizons. «Dans la société d’aujourd’hui, je suis sûre que vous saisissez l’urgence de donner un souffle d’air frais aux personnes en quête de sens. Cette formation a été cela pour moi : de l’air frais! Aujourd'hui, je peux en faire profiter de nombreuses personnes que j'accompagne comme agente de pastorale», souligne-t-elle. Le CIFO, qui propose plusieurs activités de formation théologique et pastorale, reçoit l'appui de la Fondation pastorale du diocèse de Nicolet.
 

 

– 30–

Source :

Jacinthe Lafrance, service des communications du diocèse de Nicolet
communications@diocesenicolet.qc.ca ou 819 293-6871, poste 421

Information :

Patricia Lambert, directrice générale
Fondation pastorale du diocèse de Nicolet
fondation@diocesenicolet.qc.ca ou 819-293-4696, poste 231

Parce que son amour donne du sens à nos vies

Direction des communications sociales & de la revue diocésaine En Communion
49, Mgr-Brunault, Porte A, Nicolet (Québec) J3T 1X7 | 819 293-6871 poste 421 | www.diocesenicolet.qc.ca


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.