Vous êtes ici: Accueil > Évêque > Lettres pastorales
Retour à la page d'accueil



Version imprimable  Version imprimable de la lettre de présentation du rapport
Version imprimable  Rapport du Conseil diocésain de pastorale

Logo diocèse de Nicolet

 

Nicolet, le 18 juin 2017

 

 

Mes chers collaborateurs et chères collaboratrices,

Cela fait aujourd'hui deux ans que le pape François a donné à l'Église et à toute l'humanité son encyclique «Loué sois-tu», sur la sauvegarde de la maison commune. Ce texte fait des constats importants sur la situation du monde actuel où «tout est lié», tant la condition de notre planète que celle des humains qui l'habitent – spécialement les plus pauvres. Placé sous le signe de l'espérance, ce texte appelle aussi les chrétiennes et les chrétiens à ne pas en rester là devant ces constats, mais à agir en solidarité pour sortir d'une «spirale d'autodestruction».

Moi-même, en tant qu'évêque, je presse depuis quelque temps notre Église diocésaine à s'engager plus résolument dans un passage missionnaire incontournable, qui devrait faire de nos communautés chrétiennes une «Église en sortie» au service de l'Évangile. Aujourd'hui, je veux lier l'un et l'autre, c'est-à-dire le passage missionnaire et l'émergence d'une écologie intégrale qui promeut la justice sociale et le souci de la création.

C'est dans cet esprit que je vous présente le rapport du Conseil diocésain de pastorale dont les travaux se sont échelonnés sur une année, d'avril 2016 à mars 2017. La figure qui prédomine dans ce rapport est celle du bon Samaritain, celui de la parabole. Avec ce personnage, Jésus nous enseigne comment, de manière très concrète, on peut mettre en application son plus grand commandement: celui d'aimer son prochain comme soi-même.

En invitant nos communautés à se modeler à cette figure, le rapport les appelle donc à se faire proche de la vie blessée, à l'accueillir et à en prendre soin avec amour, «comme un hôpital de campagne après la bataille». C'est aussi une invitation à ouvrir nos cœurs aux «bons Samaritains» de nos milieux de vie pour nous mettre à leur école et nous faire solidaires de leurs initiatives pour les plus pauvres et pour le soin de la Création.

Ce rapport intitulé «Pour favoriser l'émergence d'une écologie intégrale qui promeut la justice sociale et le souci de la Création» agira, je l'espère, comme une inspiration dans le passage missionnaire de nos communautés chrétiennes. Nous deviendrons authentiquement une Église en sortie quand nous saurons tenir nos portes ouvertes afin que que les cris du monde entrent habiter nos rassemblements eucharistiques; quand nous repartirons de la messe unis aux souffrances de la Terre et des personnes laissées pour compte; quand nous agirons quotidiennement comme de bons Samaritains qui soignent la vie blessée sur notre chemin.

Le rapport du Conseil diocésain de pastorale donne déjà des pistes d'action concrètes afin de favoriser l'émergence de  cette écologie intégrale. Ce sont des exemples qui pourront en inspirer d'autres, je l'espère.
En vous invitant à en adopter les grandes lignes comme un chemin à suivre au cœur de votre vie communautaire, je tiens à remercier tous les membres de notre Église diocésaine qui ont pris part à cette réflexion en mettant à profit leur expérience, leurs convictions et leur espérance qu'un autre monde est possible.

L'Amour du Christ nous presse,


† André Gazaille
évêque de Nicolet


© 2008-2017 CECR Nicolet. Tous droits réservés.